Pauline Marois inaugure le local d’Annie Jean

Jean-Pierre
Jean-Pierre Boisvert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les deux femmes ont fait ensemble le trajet Montréal-Drummondville

Pauline Marois et Annie Jean ont fait le trajet ensemble Montréal-Drummondville, dimanche après-midi, dans l’autobus de la chef du Parti québécois pour venir inaugurer le local de la candidate du PQ dans Drummond/Bois-Francs.

Pauline Marois est venue donner un coup de pouce à Annie Jean.

Les deux femmes, qui venaient de participer à un grand rassemblement militant dans la circonscription de Gouin, où Nicolas Girard affronte la co-chef de Québec solidaire, Françoise David, en ont profité pour faire plus ample connaissance. «Nous avons pu prendre le temps d’échanger sur de nombreux sujets, à mieux nous connaître et à partager nos opinions. Je peux vous dire que ç’a connecté et je suis contente et choyée que Mme Marois ait pris le temps de s’arrêter à Drummondville. En ce début de campagne, ça nous donne un élan dès le départ», a confié Annie Jean, fière de son coup.

La chef du PQ et sa candidate ont été accueillies chaleureusement par une soixantaine de sympathisants réunis dans le local de la rue Lindsay (près du Dairy Queen), incluant l’ex-ministre Normand Jutras, à qui plusieurs prêtaient l’intention d’un retour en politique. «Non, bien des gens croyaient que j’étais revenu pour me porter candidat, mais ce n’est pas le cas. Quand Annie m’a téléphoné pour me dire qu’elle voulait se lancer, je l’ai encouragée à le faire et je lui ai donné mon appui. C’est pour ça que je suis ici aujourd’hui», a fait savoir M. Jutras.

«Annie Jean est une excellente candidate et, fort heureusement, malgré les horaires chargés, j’ai été en mesure de lui venir donner un coup de pouce, a indiqué Mme Marois. Annie est une femme de cœur, je suis fière d’elle et j’espère que les gens vont l’élire dans mon équipe. Surtout qu’elle se présente dans une circonscription qui est importante pour nous. C’est une toute nouvelle circonscription. Le Parti québécois est un parti des régions et les gens savent que plusieurs de nos projets, comme ceux portant sur la souveraineté alimentaire et la relève agricole, visent le développement d’une région comme Drummond\Bois-Francs», a-t-elle ajouté.

Dans son discours devant les militants drummondvillois, Pauline Marois a parlé de l’importance de faire le ménage face à la corruption, d’avoir des élections à date fixe et de régler le problème du financement des partis politiques. «Le Parti québécois, sous René Lévesque, en 1976, a été le premier gouvernement à adopter une loi sur le financement des partis politiques et, en 1994, quand j’étais au Conseil du trésor, nous avons fait un grand ménage. Je sais comment il faut faire. Les Québécois veulent changer de gouvernement et nous, au Parti québécois, nous voulons en plus changer de pays», a lancé la chef péquiste avant de reprendre la route.

Organisations: Parti québécois, Dairy Queen, Conseil du trésor

Lieux géographiques: Montréal-Drummondville, Gouin, Québec Drummondville Rue Lindsay Drummond Bois-Francs

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires