L’école Centrale de Saint-Samuel a enfin son parc-école

Steven Lafortune
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après plus de 10 ans d’efforts, d’obstacles et de campagnes de financement, l’école Centrale de Saint-Samuel a enfin procédé, vendredi, à l’inauguration de son parc-école.

Cette nouvelle cour nécessitant un investissement de 205 000 $, un projet soutenu par une généreuse contribution financière de 70 000 $ de la communauté, comprend une douzaine de modules d’apprentissage, un terrain de soccer et une piste de course.

Pour les instigatrices de ce projet, Sophie Michaud, Pierrette et Claudia Doucet, cette dernière qui n’a pu être présente à l’ouverture, c’est l’aboutissement d’une longue série de sacrifices.

Mme Michaud a d’ailleurs souligné ses longues soirées et ses absences répétées ainsi que celles de son comité au fil du temps. Elle a pris le temps de remercier à cet effet son mari et ses enfants.

Avec cette aire de jeux, l’école s’est dotée d’une personnalité, selon ses dires. «Elle a maintenant une âme, un cœur et une histoire. Ce n’est plus le numéro 026 du catalogue scolaire, mais bien l’école Centrale», a-t-elle lancé en pleurs aux convives et élèves rassemblés, puisque son passage dans le comité a tiré à sa fin, après une dizaine d’années de loyaux services.

Parmi les invités d’honneur, notons la présence de la présidente de la Commission scolaire des Bois-Francs, Paulette S. Rancourt, celle du directeur adjoint Daniel Sicotte, de son commissaire Jacques Daigle et du député fédéral André Bellavance.

Organisations: école Centrale de Saint-Samuel, Commission scolaire des Bois-Francs

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires