Ex-hôpital Saint-Julien : les travaux de démolition commenceront le 6 août

Steven Lafortune
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les travaux de démolition de l’ex-hôpital Saint-Julien de Saint-Ferdinand s’amorceront le 6 août et ils se termineront un an plus tard, soit en août 2013, selon Michel Proulx de Beausite Métal d’Asbestos.

Les travaux de démolition de l’ex-hôpital Saint-Julien s’amorceront le 6 août.

L’entreprise, qui a été le plus bas soumissionnaire avec un contrat de 6 389 000 $, entreprendra la destruction de l’établissement à l’aide de pelles mécaniques. «Nous allons commencer par les étages du haut. Nous ne pensons pas avoir recours à de la dynamite pour accélérer le processus», a-t-il laissé entendre lors d’un entretien téléphonique.

De plus, il ne croit pas être confronté à des surprises au cours de ce chantier, comme la présence de matières dangereuses sur le site ou des complications logistiques.

L’hôpital Saint-Julien a été fondé en 1870 par l’abbé Julien-Melchior Bernier, qui était le premier curé de Saint-Ferdinand. L’établissement n’accueille plus aucun patient depuis 2003.

Lieux géographiques: Saint-Ferdinand

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • m, prisonnier
    28 juillet 2012 - 19:53

    pourquoi personne n`a pensé en faire une prison ?????? nos prisons sont toute pleine et il ne save plus que faire avec les prisonniers , cette batiste aurait pu faire l`affaire non!!!!

  • Yves Charlebois
    23 juillet 2012 - 10:24

    C'est pas de banaliser la situation à propos de l'amiante, c'est juste de mettre les pendules à l'heure. Il a été question de la présence d'amiante dans le complexe et c'était épouvantable. Ce que je dis provient d'un rapport du gouvernement concernant la présence d'amiante à cet endroit. En passant j'ai pas de problème avec les opinions des gens. Cependant ayez le courage de signer votre nom c'est beaucoup plus crédible. Oubliez-pas que votre identité n'est pas anonyme en cas de poursuite judiciaire, vous utilisez une adresse courriel.

  • Yves Charlebois
    23 juillet 2012 - 09:12

    Pour l'amiante à l'hôpital, il y en a juste dans le recouvrement de tuyaux au sous-sol de l'immeuble. Il n'y en a pas dans les murs.

    • Citoyen
      23 juillet 2012 - 10:01

      @ Charlebois: Encore de la banalisation, de pousser la poussière...en dessous du tapis. Si c'était à Victoriaville comme vous le dites si bien, on prendrait pas mal plus de précautions. Mais c'est dans un "tr..." perdu, comme le but d'établir des hôpitaux psychiatriques dans des bleds perdus dans le temps. Je vous invite à lire ce très bon article de LA Presse qui m'a justement porté à réfléchir sur la déresponsabilité de la démolition de cet hôpital envers la population: http://www.lapresse.ca/dossiers/la-controverse-de-lamiante/201207/21/01-4557797-lheritage-empoisonne-de-lamiante-a-hochelaga.php

  • observatrice
    22 juillet 2012 - 17:31

    je voie que je n'ai pas été claire dans mes propos ! et je m'en excuse ! mais mon conjoint a toujours travailler dans les mines d'amiantes à black-lake ! et non pas a`l'hôpital st-julien !

  • observatrice
    21 juillet 2012 - 17:29

    arrêtez d'avoir peur de l'amiante ! en autant que l'on ne la respire pas à plein nez ! il n'y a pas de problêmes ! ça fait 35 ans que mon mari y a travaillé et il n'a aucun problêmes de santé ! tout ça n.est que de la frime ! car la cigarette engendre beaucoup plus de problêmes de santé ! et je ne voie pas beaucoup de gens en parler !

    • L.Casgrain
      21 juillet 2012 - 20:10

      @observatrice: quand je parle d'amiante, je parle de celle qui sera libérée des murs. Tant qu'elle était prisonnière, elle n'était pas dangereuse. Voilà pourquoi votre mari y a été heureux pendant 35 ans. Mais lorsqu'elle qu'elle sera brassée par des coups de pelle mécanique comme l'entrepreneur le laisse entendre dans l'article, ce sera beaucoup plus dangereux pour la population car elle sera laissée en suspension dans l'air. Il me semble que l'on devait décontaminer en recouvrant la bâtisse dans les devis au préalable, c'est pourquoi mon inquiétude devant l'article désinvolte ou non complet je l'espère que nous lisons présentement.

    • observatrice
      22 juillet 2012 - 17:26

      je voie que je n'ai pas été claire dans mes propos ! et ben non mon conjoint n'a pas travailler a`l'hôpitale st-julien ! mais bien à la mine d'amianete de black-lake !

  • citoyenne
    21 juillet 2012 - 16:53

    si les murs de cet hôpital pouvait parler plus personne ne voudrait qu'elle reste debout ! et on ne se demande pas pourquoi !!!! ????

  • citoyenne
    21 juillet 2012 - 16:43

    Bravo ! enfin on sera débarassés de ce gros bâtiment inutile et onéreux ! merci !

  • Yves Charlebois
    21 juillet 2012 - 10:11

    @ Steve, Si le complexe était situé à Thetford Mines ou Victoriaville, ça fait longtemps qu'il aurait eu une autre fonction. Combien pensez-vous que le gouvernement dépense présentement en locations privées au lieu d'utiliser son propre parc immobilier? Une fois le complexe disparu il va y avoir des investissements à coup de millions dans la région pour construire des immeubles gouvernementaux pour loger des gens dans le besoin. Pour St-Ferdinand, les prochaines étapes c'est la disparition d'une école et après l'église et quoi encore. Le gouvernement du Québec accumule les déficits à la hauteur de milliards à chaque année. Pour les plus jeunes ça va faire plus d'intérêts à payer sur la dette et pour plus longtemps. @Lise, vous avez trois inspecteurs indépendant de la compagnie sur le chantier à votre service si vous avez des récriminations à faire.

  • lise
    21 juillet 2012 - 07:23

    m C,harlebois vous voyez quand ca fait votre affaire vous défendez hopital letses rebuts nous dans le parc qui fait votre affaire vous travailler pour eux nous endurons poussière les camions avec leur freins moteurs les bétonnières et leur vitesse les bruits de circulation meme la nuit et le matin a 5 heures 40 ca recommence meme le soir pour faire le plein il ya des soir à 11 heures et 15 après vous dites que nous des chialeux le monde vont peut etre nous comprendre il ya des jours ou nous aimerions partager avec les autres je vous souhaite d'avoir des camions respectueux car nous nous avons plusieurs qui ne ferme pas leur panneaux qui font de la vitesse freins moteur pourtant ils reste dans notre milieu vous devriez faire passer ca devant votre maire lui le bruit ne le derange pas et il resterait dans un parc parole dites a la mrc de érable

  • Yves Charlebois
    20 juillet 2012 - 20:56

    Petit rappel dimanche le 22 juillet il va avoir une manifestation contre cette démolition devant l'hôpital à 11h30. Ce monsieur Proulx de Beausite métal est absolument pas le bienvenue à Saint-Ferdinand, plusieurs propriétaires refusent carrément de lui louer des logements pour ses employés. En plus des commerçants ne veulent aucun transport de rebus devant leurs établissements. Si M.Proulx avait un minimum de fierté il abandonnerait son contrat, et songerait à faire autre chose de plus valorisant.

    • Steve
      21 juillet 2012 - 09:05

      Franchement vous avez du temps à perdre, il y a eu assez d'argent perdu à entretenir cet hôpital. Et les gens ont droit de travailler. Je gage que vous êtes un boomer ayant vu l'évolution du Québec et vous refuser les changements du temps présent.... Prenez une photo et encadrement la ou alors achetez l'immeuble et payez...

  • Léon Casgrain
    20 juillet 2012 - 19:48

    Pas de problèmes? Et la présence d'amiante dans les murs? Allez-vous laisser cela en suspension et faire profiter de cet air malsain à la population de St-Ferdinand? Quand on travaille par soumission et que l'on prend les plus basses, on se retrouve encore que ce sont les pauvres sans défense (la population du village) qui sera en otage et qui en paiera le prix de sa santé et cela venant d'un ex-établissement de santé...